Poussieres-fines.ch

Mesures prises

L'équipement des moteurs diesel avec des filtres à particules est la mesure la plus efficace contre les poussières fines provenant du trafic.

La diminution des concentrations de poussières fines nécessite aussi bien la baisse des émissions de poussières primaires, que celles des polluants précurseurs (dioxyde de soufre, oxydes d’azote, ammoniac et composés organiques volatils) responsables de la formation des poussières secondaires.

Au côté des suies de diesel provenant du trafic routier, les chauffages à bois constituent aussi des sources importantes de suies et de poussières fines. Dans une première phase, avec le renforcement des valeurs limites d’émissions pour les grandes installations de combustion au bois, il a été introduit une quasi obligation de filtres à particules et les caractéristiques de combustion ont été améliorées.

Avec l’obligation de mesures de contrôle pour les petites installations de chauffages à bois (capacité thermique inférieure à 70 kW et système de distribution de chaleur par circuit d’eau), ce sont les installations à l’origine de fortes émissions qui seront traitées et assainies. Pour les installations au gaz ou au mazout, les contrôles périodiques étaient depuis longtemps obligatoires et cela a permis une baisse conséquente de leurs émissions.

Plus d'informations disponibles sur le site de l'Office fédéral de l'environnement:

Ostluft 0906

Avec des filtres à particules, l'émission de particules de suie de diesel peut être réduite de 95 %.