Poussieres-fines.ch

Contexte

Les poussières fines proviennent du trafic motorisé, de l’industrie et de l’artisanat, de l’agriculture et de l’industrie forestière, des ménages ainsi que de sources naturelles.

Comment les poussières fines sont-elles produites?

Les poussières fines primaires sont celles émises directement par le trafic motorisé, l’industrie et l’artisanat, l’agriculture et l’industrie forestière ainsi que les ménages. Elles proviennent de la combustion des carburants, des combustibles fossiles, du bois, de l’abrasion et de la remise en suspension. Outre les sources anthropiques il existe aussi des sources naturelles telles que les pollens, les embruns, l’érosion éolienne et les volcans.

Les gaz réactifs libérés dans l’atmosphère peuvent se transformer en poussières fines secondaires. Il s’agit principalement d’oxydes d’azote, d’oxydes de soufre, d’ammoniac et de composés organiques volatils (COV), c’est-à-dire de précurseurs gazeux provenant du trafic, des feux et des chauffages, de l’industrie et de l’artisanat, de l’agriculture et des ménages.

Les poussières fines secondaires sont constituées de très fines particules (dénommées aérosols) qui sont très mobiles dans l’air et ont une forte affinité réactionnelle avec d’autres aérosols.

Propriétés d’une particule

Étant donné que la forme et la taille des particules peuvent varier considérablement, il est nécessaire d’établir une définition qui tienne compte de ces caractéristiques. Par « Matière Particulaire » (PM) on entend l’ensemble des particules qui tombent au sol à la même vitesse que celle d’une sphère ayant le même diamètre et une densité de 1 g/cm3. Par exemple pour les PM10, la sphère aurait un diamètre de 10 micromètres (10 μm).

La composition chimique des particules est importante car c’est d’elle que dépend leur réactivité, par exemple lors de la formation de noyaux de condensation des gouttelettes à l'origine des nuages. Leur état d’agrégation dépend de l’état de l’air et de la température ambiante.

Les particules atmosphériques sont divisées en trois tailles :

  • Particules ultrafines (PM<0,1)
  • Particules fines (PM2.5)
  • Particules grossières (diamètre entre PM2.5 et PM10)
FRL-20120203-001426

Feux de bois sont une source importante de poussières fines.

partikel

Représentation schématique simplifiée de la distribution de taille des particules d’un aérosol atmosphérique proche des sources et les processus les plus importants. A: particules ultrafines, B: particules fines, C: particules grossières.