Poussieres-fines.ch

Poussières fines?

Les poussières fines constituent un mélange de très petites particules de poussières.

Ces poussières ont un diamètre inférieur à 10 microns et sont de ce fait dénommées PM10 (Particulate Matter). Les poussières ayant un diamètre inférieur à 2.5 microns, respectivement 1.0 micron, sont ainsi appelées PM2.5 et PM1.

Le Conseil fédéral a adopté le 11 avril 2018 une révision de l’Ordonnance sur la protection de l’air qui fixe une nouvelle valeur limite d’immission pour les PM2,5. La valeur limite, qui correspond aux recommandations de l’Organisation mondiale pour la santé, est fixée à 10 microgrammes par mètre en cube en moyenne annuelle et complète les valeurs limites existantes pour les PM10. L’exposition à ces poussières minuscules constitue encore un problème à résoudre en Suisse.

Avec la révision de l’OPair du 11 avril 2018, les valeurs limites d’immissions suivantes s’appliquent en Suisse:

Grenzwert Pm De

Les poussières fines constituent un mélange complexe. Elles proviennent de sources primaires issues des processus de combustion (par ex. diesel ou bois), mais aussi de l’abrasion des pneus, des freins, du revêtement routier et de la resuspension. Elles peuvent aussi provenir de sources naturelles. Les poussières fines secondaires résultent de la transformation des polluants émis sous forme gazeuse qui se transforment dans l’atmosphère pour devenir des aérosols (dioxyde de soufre, oxydes d’azote, ammoniac, composés organiques volatils).

En hiver, les villes et les zones à forte densité de trafic sont particulièrement affectées par des concentrations élevées de poussière fines. Ces immissions excessives sont à combattre grâce à l’application et à la poursuite de la politique de protection de l’air.